Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy

Article paru dans La Marseillaise du samedi 3 août 2013

La cérémonie organisée par la section du PCF de Brignoles a rassemblé une centaine de personnes, dont plusieurs associations et élus. Elle commémore chaque année le 29 juillet 1944, jour où les camarades Jean Mozzone, ses fils Eugène et Louis, ainsi que Théodore Linari furent assassinés par les nazis.

Doriane, petite-fille de Jean Mozzone, rappela qu’ils « ont donné leur vie pour la résistance, leurs combats et leurs sacrifices pour nos propres libertés, pour la libération de notre pays et de l’Europe du joug fasciste ». Avant d’ajouter : « Soixante-neuf ans après, leur sacrifice reste toujours vivace et nous sommes à nouveau au défi. Le fascisme frappe toujours à nos portes et le sacrifice de nos camarades nous montre le chemin de la résistance contre les idées antisociales et néopétainistes de l’extrême droite qui sévit dans notre pays. En effet, toutes ces dernières années, un climat nauséeux s’est développé dans le pays et en Europe. »

Puis elle précisa que la « commémoration d’aujourd’hui se tient à un moment où la crise du capitalisme s’exacerbe avec des tentatives d’une grande brutalité pour imposer aux peuples de France, d’Europe et du monde, une fuite en avant. Comme hier, comme toujours, une partie du capital français a fait le choix de la défaite. Ils se sont enivrés des promesses de richesses faciles du capitalisme financier. Ils ont siroté goulûment des cocktails de stock-options et de dividendes. Ils se sont soûlés aux délocalisations. Ils ont pris chacune de leurs décisions en fonction d’un seul critère : leur enrichissement rapide ». Elle poursuivit en dénonçant « la mise en œuvre des politiques d’austérité en France et en Europe, la mise en place de la règle d’or, la remise en cause du Code du travail avec l’ANI [Accord national interprofessionnel, ndlr]. C’est aussi la remise en cause du droit à la retraite qui se profile à la rentrée. Ce pourrissement de la vie politique, économique et sociale pousse un plus grand nombre de nos concitoyens à s’abstenir ou à utiliser le vote d’extrême droite ».

« L'austérité n’est pas la solution c’est le problème »

Elle lança un appel à la mobilisation « pour être à l’initiative de propositions alternatives de financement de la Sécurité sociale, de la retraite, incitatives au développement de l’emploi ; pour une réforme juste basée sur la sécurisation de l’emploi et de la formation, du parcours de vie de la naissance à la mort, permettant à chacun de pouvoir prendre sa retraite à partir de 60 ans avec une pension à taux plein correspondant à une période allant de 18 à 60 ans ».

Et de conclure par le message suivant : « Nous voulons un pays dont les institutions permettent à l’homme de s’épanouir, de vivre dans la dignité. Un pays qui ait le sens de la mesure, qui exerce la justice, qui défende les libertés, qui croie à la fraternité des hommes. Un pays où « l’humain d’abord » dépasse les marchés financiers. Un pays qui œuvre pour la paix, passionnément, car elle est aujourd’hui plus que jamais en danger dans le monde ! En honorant la mémoire de nos camarades nous honorons aussi le combat de toutes celles et de tous ceux qui, après eux et aujourd’hui encore, se sont engagés et s’engagent dans la lutte pour dépasser l’exploitation, sortir du capitalisme et de sa période obscurantiste qui ne répond plus aux besoins humains et écologiques sur notre planète ».

Le Chant des Partisans, La Marseillaise et L’Internationale ont ensuite retenti dans les plaines de Vins.

L.C

Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Brignoles le PCF rend hommage aux résistants de Vins-sur-Caramy
Tag(s) : #BRIGNOLES