Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PCF : Laissons les gens du voyage en paix !


On a connu Le péril juif dans l’entre-deux guerres, on entend parler aujourd’hui de « délinquance » des Roms et des gens du voyage.


29 juillet 2010

Oui, la réunion convoquée au sommet de l’Etat pour évoquer les « problèmes que posent le comportement de certains ressortissants des communautés au regard de l’ordre public et de la sécurité » a des relents de racisme.

Moi qui avais encore la naïveté de croire que dans une démocratie républicaine, même sous Sarkozy, la loi s’imposait de la même manière à tous, sans considération de nationalité ou d’origine…

Je partage le sentiment des associations représentant ces communautés qui perçoivent la réunion de l’Elysée comme une « déclaration de guerre ».

Ce ne sont pas les gens du voyage qui ne respectent pas la loi, ce sont les élus de la République en refusant d’installer des aires d’accueil pour les voyageurs. Fin 2008, seules 42 % des communes de plus de 5 000 habitants avaient prévu de tels emplacements.

Je veux rappeler au quarteron Sarkozy-Fillon-Alliot-Marie-Hortefeux-Besson que 95% des membres de ces communautés sont Français. Une fois de plus, ce gouvernement surfe sur des amalgames populistes.

Ceux qui côtoient les gens de voyage savent combien ces personnes sont discriminées et sous liberté surveillée. Leurs droits de scolariser leurs enfants ou de voter sont régulièrement bafoués. Leur dignité est piétinée avec le principe hérité de Vichy du carnet de circulation à faire viser tous les trois mois par les gendarmes.

La réunion de mercredi à l’Elysée revient à stigmatiser un groupe sous prétexte de comportements individuels répréhensibles. C’est comme si l’on discriminait les riches ou la classe politique à cause d’une Bettencourt ou d’un Woerth.

Jean-Marc Coppola
Vice-président PCF de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Conseiller municipal de Marseille

Tag(s) : #Politique