Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Postes au concours : L’enseignement primaire saigné à blanc !

Communiqué de presse du Parti Communiste Français.


28 juillet 2010

Dans la vague de réductions du nombre de postes dans l’Education nationale, le Ministère a annoncé que les recrutements de postes dans l’enseignement primaire pour 2011 seraient diminués de moitié : 2.916 postes de professeurs des écoles sont proposés contre 6.577 l’année dernière.

A titre d’exemple, dans l’académie de Versailles, l’une des plus importantes de France, nous passerons de 750 postes en 2010 à 480 cette année ! C’est dramatique pour les jeunes qui envisagent de passer ce concours.

Mais c’est aussi terrible pour les enfants et les familles. Alors que la natalité ne cesse d’augmenter (796 000 nouveaux nés en 2008 contre 774 800 en 2000, selon l’INSEE, et que 11 000 professeurs des écoles doivent partir à la retraite en septembre 2011, qui va enseigner aux élèves)

Les solutions envisagées par le Gouvernement sont intolérables : fermer les classes de maternelle pour récupérer les postes en élémentaire et maintenir un nombre d’enseignants tolérable face aux élèves. Puis, au nom de l’autonomie des établissements, le gouvernement va les obliger à des recrutements locaux d’enseignants vacataires pour les établissements qui le pourront selon les dons du privé, des familles et des collectivités locales.

Le PCF dénonce cette philosophie scandaleuse. Cette conception du service rendu aux publics dans un fonctionnement marchand est une trahison envers l’école de la république, un gâchis face aux besoins d’une nouvelle étape de démocratisation scolaire.

Le PCF condamne cette politique et se mobilisera pour la faire échouer.

Pour la rentrée qui arrive, il appelle tous ses collectifs militants à s’unir à toutes les forces disponibles pour obtenir, école par école, académies par académies et nationalement, la réouverture de toutes les classes nécessaires dès l’âge de 2 ans et pour diminuer le nombre d’élèves par classe.

Parti Communiste Français
Paris, le 28 juillet 2010

Tag(s) : #Education