Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article paru le 28 avril 2010 dans l'Humanité

 

Le chômage augmente de 0,5 %, le moral des ménages baisse


Remontée de l’inflation, mauvaise perspectives sur leur niveau de vie, les Français ont de plus en plus le moral dans les chaussettes et restent prudents dans leurs achats.

Pour le troisième mois consécutif, l’indicateur du moral des ménages publié, hier, par l’Institut national de la statistique et des études économiques, a plongé en avril, jusqu’à redescendre à son plus bas niveau depuis le mois de juillet 2009. Les motifs d’inquiétudes sont nombreux  : remontée de l’inflation, mauvaises perspectives sur leur niveau de vie, poursuite des destructions d’emplois et hausse du chômage.

« Les Français estiment que la crise est tout sauf terminée, même si la récession est désormais loin derrière nous », résume Alexander Law, économiste chez Xerfi. « Ce pessimisme est plutôt de mauvais augure  : la consommation des ménages a flanché au premier trimestre et tout porte à croire que la suite de l’année ne sera pas fameuse non plus », a-t-il ajouté. Des données qui, mises bout à bout, font craindre un ralentissement de la croissance au premier trimestre après le rebond de 0,6 % du produit intérieur brut à la fin 2009. Dans la droite ligne des prévisions réalisées par l’OFCE qui prévoit une croissance nulle pour les trois premiers mois de l’année.

Les statistiques du chômage communiquées, hier, ne sont pas de nature à améliorer la confiance des Français. En augmentation de 0,5 % par rapport au mois de février, la France compte désormais 18 100 chômeurs de plus toutes catégories de demandeurs d’emploi confondues. Concernant les chômeurs de catégorie A, qualifiant les personnes qui cherchent tout type de contrat de travail et n’ont pas du tout travaillé dans le mois, Pôle emploi a recensé, à la fin mars, 2 661 300 inscrits, soit 6 600 personnes de moins par rapport au mois précédent. En ajoutant les demandeurs d’emploi qui occupent une activité réduite, le nombre de chômeurs en France atteint 4 130 800.

Clotilde Mathieu

Tag(s) : #Economie