Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elunet.org, Portail de l’action des Elus et de la vie citoyenne
http://www.elunet.org/spip.php?article10679
> Elunet > Actualités > CIDEFIL > Cidefil 31 août 2009
La rentrée s’annonce mal : Tout indique que les effets de la crise vont s’accroître…

lundi 31 août 2009
/ cmarin

Gilles Ravache, président du groupe communiste à la région Rhône-Alpes

"Déjà le chômage touche 340.000 femmes et hommes en Rhône-Alpes, 90.000 de plus sur un an et parmi eux 56.000 jeunes de moins de 25 ans, 42% de plus en un an. Notre région, ses habitants souffrent particulièrement du ralentissement économique. Nous savons déjà que la situation va encore se dégrader à l’automne. Des plans de suppression d’emplois se préparent dans tous les domaines d’activité industrielle. La production du lait, des fruits, va mal. Le tourisme a tourné au ralenti cet été.

Partout le même problème : la rémunération du travail est insuffisante. Le pouvoir d’achat des salariés se rétrécit au point de réduire leur consommation de biens ou de loisirs. Le lait ou les fruits sont sous payés à leur producteurs.

Et pendant ce temps le gouvernement se propose de livrer la Poste aux intérêts privés…

Dans le même temps la crise écologique se confirme, les dérèglements climatiques se font plus nuisibles, l’eau manque dans certaines parties de notre région. La droite espère utiliser cette préoccupation pour faire payer un nouvel impôt aux plus modestes, habilement appelé taxe carbone, pendant que les entreprises seront exonérées de la taxe professionnelle.

Plus que jamais les rhônalpins ont besoin d’une région utile à leur développement et celui de leurs enfants, un point d’appui pour eux, un instrument de résistance aux logiques libérales qui ont conduit à la crise actuelle et continuent de l’alimenter.

Tel sera l’enjeu des élections régionales de mars prochain. L’UMP s’organise pour reprendre la direction des régions. Pour y parvenir elle s’est rapprochée des Villieristes et des chasseurs. Ç’a été d’autant plus facile que l’accord s’est conclu sur les idées les plus à droite, les plus rétrogrades. C’est la stratégie Sarkozy, rassembler toutes les droites autour des mesures les plus inégalitaires, les plus antisociales : baisser l’impôt des riches ; faire travailler plus les salariés, semaine, dimanche, jusqu’à 67 ans ; casser les services publics (la Poste bientôt) ; baisser la retraite des femmes qui ont élevé des enfants ; etc..

Face à cela c’est une politique de participation citoyenne au contenu ambitieux de lutte contre les inégalités, de développement écologique, de promotion des services publics, qui suscitera l’intérêt et la mobilisation des rhônalpins.

L’objectif doit être clairement affiché : bâtir une majorité capable de mettre en œuvre ce projet, une majorité déterminée à ne pas céder face à la droite et aux puissances financières. Le moyen sera le plus large rassemblement de la gauche dans une démarche ouverte aux femmes et aux hommes de progrès en accord sur l’objectif et le contenu.

Les conseillers régionaux communistes feront tout pour que les citoyennes et citoyens de Rhône-Alpes s’emparent de ces questions. C’est loin des tentatives suicidaires d’alliances avec la droite, même rebaptisée Modem, ou de ceux qui veulent coûte que coûte entretenir leur clientèle électorale et pensent déjà à 2012.

Tag(s) : #Politique