Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Solliès-ville : un festival de BD à croquer !

Article paru dans La Marseillaise du vendredi 28 août 2009

 

Image Enki Bilal, DR
Image Enki Bilal, DR
Solliès-Ville. Ces 28, 29 et 30 août, le village varois accueille pour la vingtième année consécutive son festival de BD. A l’affiche : Emmanuel Lepage, Spiegelman, Bilal ou encore Burns.

 

Art Spiegelman, Enki Bilal, Charles Burns, Chris Ware… Quel plateau ! Une fois encore les organisateurs de la 21ème édition du festival BD de Solliès-Ville, qui se tient ces 28, 29 et 30 août, ont fait des miracles pour proposer une programmation de qualité. D’autant plus vu les difficultés que l’équipe a rencontré pour boucler le budget avec une baisse substantielle des subventions des collectivités. Mais il en faut plus pour effrayer l’équipe de passionnés constituée par Pascal Orsini…
    En réduisant un peu la voilure, comme on dit en mer, le festival va encore frapper encore un grand coup pour fêter ses 20 ans. Vingt années au cours desquelles les plus grands noms de la BD sont passés sous le clocher de l’église romane du village.
    Moebius a dit une fois en plaisantant que Solliès était « le plus grand des petits festivals », cela se confirme chaque année avec entre 20 et 25 000 visiteurs qui passent dans le petit village varois, perché au-dessus de la vallée du Gapeau.
    Mais comment font-ils ? Au gré des rencontres, une étrange alchimie fait que les auteurs s’y plaisent et reviennent chaque année, souvent en dehors de tout circuit promotionnel. « Et puis ici, nous faisons en sorte que tous les dessinateurs soient ensemble, systématiquement. Les maisons d’éditions sont mélangées, ils sont à l’hôtel ensemble, ils mangent ensemble, vont à la plage ensemble. C’est très important pour eux parce qu’ils ont rarement l’occasion de communiquer entre eux, et à Solliès, ils peuvent le faire », explique Pascal Orsini.
    C’est ainsi que certains ne se déplacent que pour le festival, comme Gibrat. Et puis il y a des piliers comme Margerin, Charles Berbérian, l’un des pères de Monsieur Jean, ou Jean-Claude Denis, créateur entre autres de l’irrésistible anti-héros Luc Leroi. Lewis Trondheim, Hermann, Serge Carrère, Tony Sandoval, Dany ou encore Loustal qui vient dans le coin depuis des années faire de la voile et a déplacé son habituel séjour de juillet en août pour répondre à l’invitation.


L’Amérique par la bande


    Cette année, les Américains feront l’évènement. Là aussi, une histoire de rencontre. Art Spiegelman, figure de la bande dessinée underground US, Pulitzérisé avec son monument sur la Shoah, Maus, était venu quelques heures saluer son copain Jacques Tardi, il y a deux ans. Le contact était pris.
     « Enchanté » de son passage, il dit OK pour cette année alors qu’il a une grosse actualité en France (parution de Be a Nose et de livres pour enfants chez Casterman, exposition à la galerie parisienne Martel). Grâce à son épouse, Françoise Mouly, directrice artistique du New Yorker, d’autres portes s’ouvrent : Charles Burns, l’auteur de Black Hole, Chris Ware, l’inventeur graphique de Jimmy Corrigan, ou encore l’Italien fou des couleurs, Lorenzo Mattoti, donnent aussi leur feu vert. Quant à Enki Bilal, autre tête d’affiche de cette édition, cela commence à être une vieille histoire entre lui et le festival : déjà invité à deux reprises, il a dessiné pour la 20ème édition la nouvelle statuette des prix qui sont décernés chaque année, les Soleils (la remise des prix a d’ailleurs lieu ce soir sur la place des Forbins à 18h30).


Trois expositions


    Il présentera ce week-end une exposition dans la salle d’honneur de la mairie, regroupant 30 planches de son dernier album Animal’z, prêtées par la galerie Artcurial, Demain à 21h00, il participera à la projection de Cinémonstre, une compression d’une durée de 67 mn de ses longs métrages (« Bunker Palace Hôtel », « Tykho Moon » et « Immortel ad vitam »).
    Toujours du côté des expos, il ne faudra pas manquer celle de l’invité d’honneur de cette édition, Emmanuel Lepage, auteur entre autres de Oh les filles !, dans la salle du Musée du Moulin. Un hommage sera aussi rendu à Marcel Marlier, célèbre illustrateur de Martine, à la salle Saint Roch.


G. de saint vulfran

21ème Festival de BD de Solliès-Ville, les 28, 29 et 30 août. Rens.

www.festivalbd.com

http://www.lamarseillaise.fr/var/un-festival-bd-croquer.html
Tag(s) : #CULTURE