Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Politique - Article paru le 25 février 2009 dans l'Humanité

 

La Réunion prépare la mobilisation du 5 mars 2009 !




Le collectif réunionnais qui anime le mouvement social ne cesse de s’élargir. Une quarantaine d’organisations s’unissent pour faire de cette journée de grève et de manifestations un succès.


Saint-Denis de la Réunion,
correspondance particulière.


Montée en puissance du COSPAR, le collectif réunionnais qui anime le mouvement social, mobilisation des étudiants qui ont intégré ce collectif et négociations salariales dans le BTP : le mouvement s’accélère à

la Réunion. Une journée de grève et de manifestations est prévue le 5 mars, une mobilisation massive est attendue.

En première ligne actuellement, les étudiants membres du collectif d’organisations syndicales, politiques et associatives de la Réunion (COSPAR), mènent la lutte contre la loi LRU. Mise en application, cette réforme signifierait des suppressions de postes d’enseignants à l’université

de la Réunion. Outre cette conjoncture difficile, les étudiants font part de leur inquiétude face au long terme. Plus de 12 000 jeunes de niveau minimum bac + 3 sont au chômage, selon les chiffres du Groupement des docteurs et des diplômés du supérieur réunionnais sans emploi. Quant aux conditions d’études, elles sont plombées par un coût de la vie bien plus élevé qu’en France, alors que les bourses sont les mêmes. D’où cette - revendication du COSPAR : revaloriser le montant des bourses. Demain, les étudiants réunionnais rejoints par des enseignants participeront à la journée d’action nationale dans l’enseignement supérieur.

Pour sa part, le COSPAR continue de mener des actions unitaires dans la perspective du 5 mars. Samedi, une délégation est venue déposer à la préfecture de la Réunion, à Saint-Denis, une motion de solidarité avec le peuple guadeloupéen. « Ni en Guadeloupe ni à La Réunion les mesures d’intimidation ne feront taire les peuples », écrit le collectif, qui a aussi témoigné ses condoléances aux proches de Jacques Bino. Hier, une autre action s’est déroulée sur le thème de la lutte contre la vie chère. Elle a reçu un bon accueil de la population devant l’IEDOM et la poste principale de Saint-Denis où des tracts « Arrêt èk sa » ont été distribués.

Hier également, l’intersyndicale a fait part de l’échec des négociations salariales annuelles dans le BTP. Elle a appelé les travailleurs du - secteur le plus créateur d’emplois à La Réunion à se mobiliser le 5 mars.

Du côté du COSPAR, le discours du président de la République n’a pas apporté une réponse suffisante à l’urgence. La hausse possible des salaires annoncée par Nicolas Sarkozy n’est qu’une « exonération de la part patronale renvoyée au dialogue social », estime Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR. Le COSPAR revendique donc toujours une hausse de 200 euros des bas salaires, des petites retraites et des minima sociaux, une revalorisation des bourses, une baisse de 5 euros de la bouteille de gaz et d’au moins 20 % sur les produits de première nécessité.

L’annonce d’un plan social en pleine crise est venue encore renforcer la détermination du mouvement (voir encadré). Pour la journée du 5 mars, le COSPAR compte mobiliser au moins 10 000 personnes pour faire entendre au plus haut niveau les revendications.


Manuel Marchal

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :