Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement condamne les pauvres au hard-discount

Par caleb Irri | 30/04/2008 

Pour permettre la baisse des prix dans les grandes surfaces, le gouvernement propose l'élargissement des possibilités d'implantation de supermarchés dans des zones où la concurrence est mal assurée. Ceci favorisera l'arrivée de nombreux hard-discounters.

Apparemment les deux types de magasins appartiennent aux mêmes groupes et les profits ne sauraient retomber dans d'autres poches. Mais les prix devraient, à en croire le gouvernement, baisser inévitablement, du fait d'une concurrence facilitée par la création de nouveaux magasins.

La déréglementation fait-elle baisser les prix?

Ce qui me choque le plus n'est pas que l'on préconise encore plus de déréglementation (c'est dans l'air du temps). C'est surtout que l'on incite, implicitement, à croire que le hard-discount est une bonne affaire, et que la bonne façon d'acheter consiste à subir les prix sans pouvoir choisir les produits.

La déréglementation, censée stimuler la concurrence, n'a cependant jamais fait baisser les prix. Il faut tout de même être honnête: soit les groupes s'allient aux concurrents pour maintenir les prix élevés, soit ils suppriment, dans le cas des industries technologiques, la version précédente d'un produit pour le remplacer par le nouveau modèle vendu au même prix que le précédent.

Le modèle basique se vendrait pour rien s'il était encore produit, ou tout du moins si son support n'était pas obsolète. Quand on imagine que le prix de ce produit tient compte de la recherche effectuée pour le passage à la future technologie qui rendra obsolète le produit que nous achetons, c'est tout de même choquant. Mais continuons.

Le hard-discount est avantageux pour les grands groupes

Le hard-discount n'est pas une bonne affaire; preuve en est la volonté d'en créer sans cesse de nouveaux, ce qui implique des profits croissants pour les groupes concernés. De plus, on constate dans ces magasins des tarifs parfois supérieurs à ceux des supermarchés, avec une offre de produits restreinte, des conditionnements en grande quantité et une date de péremption raccourcie.

Au bout du compte, le hard-discount est peut-être le moyen le plus avantageux pour les grands groupes de se débarrasser des surplus ou invendus, par l'intermédiaire de pratiques commerciales attractives leur revenant moins cher que la destruction. Ils y gagnent à tous les coups. D'autant que le reste des courses est à effectuer dans les supermarchés classiques, car pas moyen de tout trouver chez les hard-discounters.

Résultat, des courses qui deviennent un parcours du combattant, obligeant les consommateurs à jongler avec une calculette, des volumes plus importants pour payer moins cher et des dates de consommation à respecter rapidement: on consomme donc plus et plus mal.

Tant pis pour l'équilibre alimentaire

Car il ne faut pas se leurrer, le jambon premier prix du hard-discount n'est pas de la même qualité que celui du charcutier; pas besoin d'être un gastronome pour s'en apercevoir. Ce qu'il y a de plus critiquable à mon avis, c'est le mode de pensée définitivement accepté par le peuple.

Au lieu de permettre à chacun de prétendre aux produits vendus en grandes surfaces, le gouvernement préfère privilégier l'achat de produits moins chers. Et tant pis pour la qualité. Ceux qui pourront se le permettre achèteront plus cher, les autres mangeront moins bien. Moins de viande ou moins de légumes frais, et plus de Coca ou de Nutella.

Des couches irritantes et des lessives bas de gamme qui détériorent les machines, voilà le futur supermarché pour les pauvres. Pas sûr que la santé publique n'en ressente pas un jour les effets, et encore moins sûr que le portefeuille s'en trouve mieux. Peut-être qu'en achetant 30 yaourts je paierai moins cher l'unité,mais si je dois les consommer plus vite, je varierai moins mon alimentation.

Et tant pis pour le goût, tant pis pour l'équilibre alimentaire. Puisque je suis pauvre. Et qu'apparemment je le resterai.

http://www.rue89.com/2008/04/30/le-gouvernement-condamne-les-pauvres-au-hard-discount

Tag(s) : #Economie