Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11 millions de dollars dépensés pour déstabiliser Chávez et le referendum du 2 décembre
vendredi 30 novembre 2007
 

Le plan "Opération Tenaza" de la CIA opère à une grande vitesse au Vénézuéla 

par José Sant Roz*

La Révolution Bolivariana de Hugo Chávez suit dans la vue de forces puissantes étrangères alliées à des éléments nationaux vénézuéliens qui promeuvent des plans déstabilisateurs dans le pays. Tout prétexte est bon. Pour le moment il est de produire le chaos interne.

Beaucoup de Vénézuéliens n’ont pas encore compris que la cause principale de cette lutte sont les ressources pétrolières énormes du pays qui échappe au contrôle du lobby international. Ils pensent ingénument que son pays ne sera jamais envahi comme lui il a été l’Iraq. La Troisième Guerre Mondiale non déclarée par l’appropriation des ressources énergétiques de la planète a déjà commencé. 28 novembre 2007

Depuis Caracas (Vénézuéla)

Troubles violents dans quelques universités de Caracas entre des étudiants à faveur ou contre le Referendum Constitutionnel de du 2 décembre au Vénézuéla.


Autres intríngues du plan de la CIA pour provoquer une guerre civile au Vénézuéla

Nage fortuite a été la réaction inhabituelle du Président Uribe, en éliminant le Président Chávez comme médiateur dans l’échange humanitaire entre le gouvernement colombien et le FARC. En Amérique latine les forces de droite sont organisées pour entreprendre une bataille dure contre le processus bolivariano, étendu maintenant à plusieurs pays de la région.

Au fur et à mesure qu’ils comprennent les oligarcas qui ce réveiller place dans des confitures sérieuses ses intérêts, ses vieux et nous antiquisimos privilèges, intimement en rapport avec le pouvoir des capitalistes du Nord, maintenant désespérément ils déplacent toutes ses pièces coaligados avec l’Église, avec ce qui est transnationales, avec des chefs d’entreprise laquais et avec tous les moyens de communication puissants, principalement ceux dirigés par la Société Interaméricaine de Presse (SIP).

Dans ce nouveau arremetida, un cheval de l’importante bataille qui est entré en scène est celui des moyens de communication espagnols, conduits par le groupe RAPIDITÉ, éteint Jesus Polanco.

Ils sont comptés entre autres : Télévision espagnole Internationale, le Pays, le Monde, ABC la Raison sont les principaux journaux de l’Espagne ] , Antenne 3 televisora, qui ont le travail de tergiversar de toutes les informations qui salent du Vénézuéla.

Le canal national Globovisión donne les règles informatives à CNN, et la Conférence Épiscopale vénézuélienne est directement communiquée avec les moyens espagnols. Par exemple, dans les fausses nouvelles transmises hier mardis, 27 novembre, par Télévision espagnole Internationale dont un nombreux groupe d’étudiants de l’Université Catholique Beau Andres (UCAB) étaient entourés par la policier, a été le père Luis Ugalde, recteur de cette maison d’études, qui l’a directement envoyée à Télévision espagnole Internationale. Sans la traiter, sans la confirmer, il a été immédiatement lancé au monde.

Le grand plan déstabilisateur a été confectionné il y a trois mois ; la CIA a déplacé ses pièces dans le pays, et a organisé autre nouvelle arremetida en introduisant des éléments nouveaux qui étaient travaillé depuis faisait plus de deux années : au général Raúl Isaias Baduel et au chef du parti nous POUVONS, Ismael García. Ils les ont lancés à la lutte médiatique à quelques mois avant le début de la campagne par le en referendo sur la Réforme Constitutionnelle. Dans le rapport qu’envoie Michael Middleton Steere, d’US Embassy in le Vénézuéla à Michael Hayden, Directeur Agence Centrale d’Intelligence, ils lui disent que Baduel et García ont fait un bon rôle parce qu’ils ont obtenu enlever "à Chávez 6 des points dans leur position de démarrage initial, comme il ne s’était pas produit dans d’autres campagnes, où il a parti avec un avantage entre 15% et 20%. Toutefois, on peut attendre une congélation de l’impact attendu, puisque de telles tendances ont touché étage."

Tout ceci dans le document "Avance de la Phase Terminale de l’Opération Tenaza". Jusqu’à présent ils ont dépensé dans ce Plan, plus de 11 millions de dollars et ils implore pour davantage d’argent, parce que dans les paiements effectués à à politiques et militaires ils ont utilisé plus de cinq millions de dollars. Baduel et Ismael García sont très heureux et avec la vie de ses parents très assurée. Ils pensent passer les Noël dans le Nord, parce qu’ils disposent plusieurs invitations à New York, à Washington, Boston, Chicago et, clairement, Miami.

Les contacts avec Baduel ont été entamés fin 2004. La CIA a considéré que Baduel représentait une des bases essentielles du bolivarianismo ; ils l’ont analysé et ont considéré qu’ il avait du carisme, force dans les files du chavismo, homme modéré et discipliné, de confiance extrême du Commandant Président. Pour des débuts de du 2005, le général Baduel a accepté déjà une partie du travail qui l’a confié la CIA et il s’est réuni avec un groupe d’intellectuels étrangers qui par certain dirigent une importante revue marxiste pour l’Amérique latine.

Baduel a été convaincu par ce groupe qu’il devait lui arrêter la tête de Chávez dans ses attaques démesurées aux Etats-Unis. Ils ont convoqué à une réunion à Maracay qui devait être effectuée le 11 avril de le 2005. Celui qui ceci écrit, par erreur, elle a été invité à cette réunion. J’ai communiqué de cette situation grave à des haltes révolutionnaires des del chavismo, et on a alarmé tant de de ce que je leur ai renvoyé qu’ils sont arrivés à penser qu’ il délirait, et qui était totalement paranoïaque ou avait sûrement une certaine aversion personnelle contre Baduel.

J’ai eu que se taire mo’et négliger des articles qu’il avait rédigés sur cette affaire. Mais la CIA a aussi fait son travail avec plusieurs gouverneurs et maires, qui n’ont pas sauté ce qui est talanquera simplement parce que manquent la force estremecedora au niveau international, et de la CIA pas les HA "embarrado" suffisamment encore les poches. Le prononcé de certains gouverneurs "chavistas" est resté déjà pour un autre moment (ou il ne sera peut-être donné jamais déjà).

Dans la Phase Terminale "de l’Opération Tenaza" on informe que les tendances d’intentions de vote sont maintenues : donnent à le SI un avantage entre 10 et 13 points (57% SI, 44% NON), et qu’une telle estimation en pourcentage sont donné dans le cadre d’une abstention que rôde 60% des électeurs inscrits.
La CIA sait que cette tendance est irréversible dans le court terme, "c’est-à-dire, dans ceux prochains quinze (15) jours on ne peut pas modifier ces pourcentages d’une manière significative." Par conséquent la CIA a organisé tous ses tableaux : étudiants bourgeois, Église, les groupes patronaux, pour appeler à voter par le NON tandis que préparent un plan scabreux pour que le même jour de du 2 décembre, lancer une alerte nationale et internationale furieuse et terrorífica dont s’est produite une fraude terrible.

Paramilitaires ils ont très bien formé et ont apertrechados avec des armes sophistiquées, pour cette action, dans les États Táchira, Mérida, Trujillo, Zulia, Lara, Carabobo, Aragua et Mirador. Tandis qu’il s’agira d’empêcher le en referendo en incitant au chaos, aux guarimbas, aux attaques armées, aussi ils appelleront à le NON.

Les jours lundi et mardis, 26 et 27 novembre, plusieurs villes : Valence, Mérida, San Cristóbal, Maracay, Barquisimeto ont été chocs par ces plans, avec des soldes de plusieurs blessés et d’un chavista (qui allait pour son poste de travail) mort sauvagement à des tirs dans la ville de Valence.

De sorte que la Phase Terminale "de l’Opération Tenaza" tende "à l’aménagement politique non de la reconnaissance des résultats du referendum". On a déjà montée toute une "matrice d’avis sur un triomphe sûr de le NON et en un tel sens nous continuerons à travailler avec les enqu7teurs que nous avons engagées".

En même temps que nous maintenons une campagne soutenue par le NON - il continue à dire le rapport au chef de la CIA Michael Hayden -, on travaille la critique au CNE et sa connexion avec une série de pièges, ce qui produit dans l’opinion publique la sensation de fraude. En ce sens nous avons insisté ce qui est d’actualité relatifs à l’inconsistance du registre électoral permanent, où nous contactons avec une équipe d’experts des universités, que par son prestige académique rend croyables une manipulation du débit par le CNE, égal elle se produit sur les doutes sur l’encre et le comportement des machines de vote.

Il continue à dire le rapport de cette Opération : "nous avons convenu avec des forces alliées commencer à donner une information dans les premières heures de l’après-midi de Dimanche 2 décembre, en exploitant les sondages préliminaires dans les tables de vote. L’opération montée requiert une coordination avec des moyens de communication au niveau international, selon ce qui est réglé ".

La CIA a de grands espoirs que cette Opération, aboutira le soulèvement général d’une partie substantielle de la population. Mais al unísono, implora Michael Middleton Steere, toutes ces actions doit être accompagnées "d’un effort diplomatique soutenu pour isoler encore plus à Chávez dans le terrain international, essayer d’obtenir l’unité de l’opposition et chercher l’alliance de des abstentionnistes et de ceux qui votent par le NON, augmenter la pression de rue les jours préalables al 2 décembre, soutenir avec fermeté la publicité contre le régime, exécuter les actions militaires d’appui les mobilisations et les prises propagandistes, terminer les préparatifs opérationnels de nos forces divisées dans la Base voisine. L’appui des équipements externes provenant du pays vert et bleu, est coordonné, l’action maritime de de bleu est prévue et, les frontières avec vert dans les points déterminés est libre."

Le coordinateur clef de toutes ces actions le fait le journaliste Patricia Poleo (impliquée dans le meurtre du trésorier Danilo Anderson) depuis Miami. Patricia est l’agent brise de la CIA pour les actions contre le Vénézuéla. Elle a été le grand médiateur pour obtenir que les recteurs se mettent d’accord Rudolph Benjamín Scharikker Podolski de l’Université Simón Bolivar et Ugalde de l’Université Catholique Beau Andres, avec les dirigeants estudiantins comme Yon Goicochea (UCAB), Juan A Mejías (USB), Douglas Quartiers (Ou Métropolitaine), Ronel Gaglio (Ou il Monte Avila), Gabriel Coq (Ou S M), Ricardo Sánchez (UCV), avec le Commando National de la Résistance et avec la Première Justice.

Dans son dernier voyage à Miami, le dirigeant estudiantin Stalin González, réuni avec Patricia Poleo le journaliste enfui du pays ], a montré une certaine opposition à la manière comme conduit-il le mouvement adverse, Goicochea et le récemment choisi Président de la FCU de l’UCV, Ricardo Sánchez. Pour Stalin González il faut éviter la violence que cherchent les groupes soumis à la CIA.

Il craint Stalin González qui se et sont réduit à à zéro comme il s’est produit avec les tentatives golpistas du 11-A de le 2002. il faut ajouter que Stalin González se fait passer par marxiste, quand réellement son monde sera la frivolité, la façon et les necedades de consommation. À à tous il les enchante passer des jours complets par les centres commerciaux de Miami. Patricia Poleo met au service des guides excellents, avec de bonnes sommes d’argent.

La CIA a mesuré son "Opération Tenaza", en laissant avoir autre fois par les indications de Patricia et disposent un prononcé militer. Patricia les a faites savoir que le composant le plus endommagé est la Garde Nationale, et il leur a donné des noms pour qu’ils se réunissent avec d’ex militaires qui ont été avant Chávez, entre eux Guyón Celis et Luis Alfonso Dávila.

La CIA, suivant des indications de Baduel, a fait quelques contacts et sont parvenue à acheter à des haltes officielles à auxquelles les ils ont offert toute classe de protection depuis ce qui est médiatique jusqu’au diplomatique, avec maison et sécurités pour tous ses parents. Mais ces fonctionnaires, bien qu’ou ils aient perçu une partie de leur travail, disent maintenant de manquer de direction réelle dans les commandos.

Il fait que peu ont été détecté et ont été confisqué une partie de l’armement pour l’action à Caracas, à Mérida et Valence, et ont laissé des tas preuves et traces dans cellulaires et dans laptos. La guerre décisive commencera le 2 décembre.

Il y a beaucoup d’arsenal dissimulé encore, pelotones de de paramilitaires en organisant ses points de combat et un plan déstabilisateur dans la rue qui promet de être de film selon Michael Middleton Steere lui-même, avec plus cinq cents chambres distribuées par tout le Vénézuéla.

Idiots nous avons bien été jusqu’à présent ce qui est chavistas qu’après huit années de gouvernement, presque jamais nous ne disposons ni d’une chambre dans des scènes cruciales, pour combattre contre Globovisión et les trames golpistas de l’Ambassade américaine. José Sant Roz
Professeur de de mathématiques à l’Université de de Eux Marchez (Vénézuéla), avec un doctorat en Théorie Combinatoire. C’est auteur de plus de vingt livres qui abordent le sujet des conflits politiques au Vénézuéla et en Colombie depuis le siècle XVIII, entre eux : Conspiration Constitutionnelle, éditions Ministère de l’Éducation, Caracas, 1986 ; La Colombie dans une Haleine, Conseil des Publications de l’ULA, 1987 ; Contact de Se plaint. Épisodes de la vie du Général Francisco de Paula Santander, (roman), Éditions Centauro, de José Agustín Catalá, 1990 ; Découverte malditoe, Kariña Éditeurs, 1993 ; Les véritables Golpistas, Kariña Éditeurs, 1998 ; Évêques ou Démons, (CO- Auteur avec Giandomenico Puliti), Kariña Éditeurs, 2000 ; Hottes de Toga et, Kariña Éditeurs, 2001 ; Le Jackson Granadino - Biographie du Général José María Obando - l’assassin de Sucre, Kariña Éditeurs, 2001 ; Les Putas des moyens, Kariña Éditeurs, 2002 ; Bolivar et Chávez - Deux positions en conflit, Kariña Éditeurs, 2003, Gustavo Cisneros - un Falacia Global, Kariña Éditeurs, 2004.

la traduction est mauvaise, mais ont peut quand même ce rendre compte de ce qui ce passe.

http://www.voltairenet.org/article1...

----------
Collectif Bellaciao
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=56676
Tag(s) : #Relations internationales