Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

QUE FAIT LA REPUBLIQUE ?


(Editorial de la Marseillaise du 27/02/07)

 

La réussite scolaire dépendrait-elle désormais des revenus parentaux ? Peut-être n’en est-on pas encore là en France, mais il faut croire que les voies sont largement ouvertes dans cette direction. Des sociétés vendent à tour de bras des séances de soutien personnalisé. Leurs chiffres d’affaires grossissent à une allure impressionnante. Cotées en bourse, elles rivalisent de messages publicitaires à la conquête de nouvelles parts de marché. Pourquoi s’en priveraient-elles ? La demande est là, qui ne montre aucun signe d’essoufflement. Et pour cause, faute de moyens, l’école de la République n’assure plus que l’essentiel. La crainte de l’échec scolaire y fait tâche d’huile. Elle renvoie des vagues d’élèves vers le marché du soutien, outre ceux en quête d’excellence. Une formidable vache à lait est ainsi nourrie par le renoncement des pouvoirs publics. Les ministres successifs se sont payé de mots et d’expressions savantes pour décliner des réformes. Les élèves en difficulté n’en sont pas moins quasiment laissés à l’abandon. Pourtant, quand ils viennent de milieux défavorisés, l’école est pour eux la seule planche de salut. Il est donc indispensable de dresser en son sein des remparts de prévention de l’échec. De généraliser le soutien gratuit en partenariat avec le réseau associatif. C’est là une tâche urgente afin de stopper les inégalités.

NADJIB TOUAIBIA


Tag(s) : #Education