Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommet éclair de l'OTAN - 25 mai 2017 : Des règlements de comptes qui éloignent toute perspective de paix

Donald Trump énerve ses coreligionnaires européens tant que même la presse s'insurge et Le Monde s'est fendu d'un éditorial acerbe dans son édition du 26 mai, déformant quelque peu les faits, afin de pouvoir en conclure :"non seulement les Européens doivent prendre davantage en charge leur sécurité, mais ils doivent le faire ensemble, en construisant une défense européenne."

Faisons abstraction de l'art et des manières du président Trump et revenons sur les décisions et déclarations :

Premièrement, l'OTAN s'engage en tant que telle désormais dans la coalition internationale (sous commandement américain) contre l'organisation Etat islamique au Proche et Moyen-Orient...

Cette "avancée" est une très mauvaise nouvelle ; non seulement elle vient renforcer le projet d'une "OTAN du Proche-Orient" à laquelle travaillent les dirigeants américain, turc, israélien et saoudien... mais elle va impliquer des pays comme le nôtre dans une nouvelle étape d'opérations militaires sans qu'on en connaisse ni les conditions exactes ni les buts, et sans qu'un cadre politique ne soit établi au plan international pas plus que par nos représentations nationales.

Cette concession de pays membres de l'OTAN à commencer par la France manifeste de la poursuite inquiétante du manque de visions et actions internationales particulièrement de notre pays malgré les déclarations d'Emmanuel Macron lors de son passage au Mali.

Deuxièmement, le businessman... pardon le président américain a transformé la rencontre politique en réunion de trésorerie. "L'Amérique prête de nouveau à diriger le monde" (D. Trump, discours devant le Congrès en janvier 2017) a besoin d'argent, de beaucoup d'argent (celui des autres) pour nourrir ses ambitions militaires et de ventes d'armes et matériels américains. L'obligation (et non objectif) faite aux membres de l'OTAN de consacrer 2% de leur PIB à la Défense s'inscrit dans cet objectif. La guerre est un business très sérieux et très lucratif.

Troisièmement, le reproche d' avoir "ostensiblement omis de confirmer l’engagement des Etats-Unis à appliquer l’article 5 de la charte atlantique, pierre angulaire de l’Alliance, qui fonde l’obligation d’intervenir pour défendre tout allié attaqué" (dixit Le Monde) est pour les dirigeants européens atlantistes un problème sans doute plus d'ordre d'affichage devant leurs opinions publiques que de fond. Il faut bien donner du crédit à un tel renforcement de l'engagement européen dans l'OTAN.

Et ce renforcement est précisément, quatrièmement, la volonté de franchir une nouvelle étape dans la construction d'une "défense européenne" - déjà totalement arrimée et conçue comme encastrée dans l'OTAN depuis le traité de Maastricht.

Le 12 avril, Donald Trump affirmait que l'Otan est non plus "obsolète" mais un "rempart pour la paix internationale". Ce sommet éclair (90 minutes de rencontre...) le confirme : l'OTAN empêche l'avènement d'une grande paix humaine aussi bien en Europe que dans le monde. Un vrai rempart en somme.



Parti communiste français

Paris, le 26 mai 2017

Sommet éclair de l'OTAN : Des règlements de comptes qui éloignent toute perspective de paix (PCF)
Tag(s) : #Relations internationales