Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMMUNIQUE

 

TPM et METROPOLE : un enjeu de pouvoir très politique !

 

Le Conseil communautaire de TPM a très largement approuvé le nouveau statut de Métropole découlant de la loi NOTRe. Un statut crée le 16/12/2010, renforcé par la loi du 27/1/2014, ce qui souligne la continuité de la démarche de ce gouvernement avec le précédent.

De même, la réforme des collectivités territoriales débutées sous Nicolas Sarkozy se poursuit.

Il s'agit en fait de transformer l'architecture territoriale de la République en vue d'aboutir à la baisse des dépenses publiques.

Cela en partant du constat que les 3/4 de la population sont concentrés sur 20% du territoire, résultante des politiques d’aménagement du territoire menées depuis plusieurs décennies.

La métropole est un enjeu de super pouvoir pour la droite de Falco et une des réponses aux exigences des puissances économiques et financières pour leur assurer davantage de rentabilité en concentrant les capitaux et les pouvoirs, au détriment de l'équilibre des territoires, des aspirations des populations et de la démocratie.

Une restructuration des services publics sans précédent est déjà en cours pour s’adapter à la nouvelle configuration.

Et dans tous les secteurs c’est la même rengaine, concentration, suppression, transformation, « rationalisant » au maximum les outils de solidarité au détriment des populations les plus fragilisées.

L’actualité des bureaux de poste est particulièrement significative et celle sur les hôpitaux aussi.

Le rôle des communes, des départements et même des régions s'en trouve réduit et à terme les institutions de proximité condamnées de fait. 

Ce choix éminemment politique éloigne un peu plus les citoyens des lieux de décision, les pouvoirs étant transférés à une autorité politique supérieure qui assumera l'essentiel des compétences des autres collectivités. 

Pour autant la fédération du Var du PCF, ses élus locaux encouragent les coopérations intercommunales librement décidées, notamment pour des investissements et même des gestions communes sous leur contrôle permettant d’élever le niveau des services publics et de l’emploi.

Les communistes sont favorables à toutes initiatives qui permettraient de répondre réellement aux besoins des populations dans une cohérence d’ensemble d’égalité d’accès.

Les élus communistes de La Seyne sur mer ont été les seuls à TPM à exprimer un désaccord de fond avec cette évolution qui se pare des vertus de la modernité, de l'évolution naturelle des choses !

La Fédération du var du PCF considère que le nom d'une intercommunalité est secondaire par rapport au projet politique qu'elle porte, à son contenu. 

Pour quoi faire et pour qui ? Répondre aux besoins sociaux de l'habitat, du travail, des équipements et services publics d'éducation, de santé, de culture, de sports, de loisirs, de transport...pour que chacun (e) puisse vivre bien, là où il le souhaite...ou se mettre au service des intérêts économiques dominants, au détriment des plus faibles ?

Ce sont ces questions que nous portons dans le débat public, ce sont des réponses de gauche que nous leurs apportons.

Davantage de députés communistes ne peut que concourir à changer le rapport des forces à l'assemblée nationale comme dans nos territoires pour qu'ils vivent et se développent à partir de la prise en compte des aspirations de leurs populations. Pour que vive la démocratie communale, plébiscité par les citoyens.

 La Valette du Var le 9 avril 2017

TPM et METROPOLE : un enjeu de pouvoir très politique ! (PCF - Fédération du Var)
Tag(s) : #Politique