Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ELECTION PRESIDENTIELLE

LA FINANCE PORTE SON CANDIDAT EN TETE

LE FN PROGRESSE

LA DROITE ET LE PS SONT ELIMINES

LA GAUCHE DE TRANSFORMATIONS RESISTE ET LEVE UN NOUVEL ESPOIR

 

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle sont caractéristiques d’une société qui cherche le chemin de la transformation sociale.

Avec une abstention de 1% de plus qu’en 2012, l’expression démocratique a porté au même niveau la volonté de changement par le rejet de l’autre, la stigmatisation et l’exclusion, la poursuite d’un social libéralisme incarné par Macron, candidat de la finance dans une société capitaliste en crise et l’espoir de changement radical par l’avènement de la 6 ème république et le combat résolu contre la finance et toutes les politiques d’austérité portés par la candidature de JLM.

La fédération du var du PCF se félicite du résultat de JL Melenchon, même si celui-ci ne permet pas d’être au 2ème tour.

Il marque un tournant pour la gauche française et est l’évènement majeur de ce scrutin.

Avec 19,58 % ce sont 7 millions d’électeurs, dont beaucoup de jeunes, qui ont exprimé la volonté de radicalité à gauche dans les changements exigés, mais aussi le rejet des politiques et des pratiques menées depuis trente ans.

La fédération du var du PCF regrette que les efforts au service du rassemblement de tous les électeurs de gauche anti austérité n’aient pas trouvé suffisamment d’échos pour espérer être au deuxième tour.

Les résultats sont à examiner en regard de l’évolution de la crise du capitalisme en France, en Europe et dans le monde.

Dans le Var un petit séisme vient aussi d’avoir lieu.

Une recomposition politique à droite est en cours avec une partie des électeurs de droite qui ont votés pour le FN, une autre partie pour E. Macron et une troisième partie pour la droite traditionnelle varoise.

Ainsi la droite perd près de 10 points et plus de 75000 voix sur 2012 avec 25,06 % des suffrages exprimés.

Le FN poursuit son ascension avec 30,89 % des exprimés. Il gagne encore 6 points sur 2012 et plus de 15786 voix. Il est à 8, 58 % de plus que la moyenne nationale. Il n’atteint pourtant pas ses objectifs en France.

Emmanuel Macron avec 17,72 % fait moins bien qu’au plan national mais les 108.305 voix captées participent à cette recomposition politique au centre droit dans laquelle se sont déjà engagés nombre de militants socialistes.

A gauche, le PS et EELV s’effondrent perdant 18,22 % et 111.620 voix ne représentant plus que 3, 32 %.

Les candidats PS aux élections législatives dans les 1èr, 2ème, et 3 ème circonscription adhérent pleinement à la démarche et au contenu libéral du programme de Macron.

La percée de JL Mélenchon pour laquelle le PCF s’est largement engagée, est historique avec 15, 02% et 80 199 voix, il gagne 5, 94 % et 25 646 voix sur 2012.

Si ce résultat soulève l’espoir de la construction d’une gauche de combat, il est pour autant en dessous de 4,29 % à la moyenne nationale.

Il est à noter que partout où historiquement le parti communiste a une forte assise militante et électorale, le résultat de JLM est plus fort.

Toute l’histoire du PCF est marquée par la lutte contre le fascisme et les extrêmes droites.

Le FN d’essence fascisante n’est pas un parti comme les autres. Si la devanture tente de se redonner une image, l’arrière boutique reste la conception raciste et xénophobe d’une société de stigmatisation, d’exclusion, ultra répressive avec des militants de la garde rapprochée de MLP anciennement membres du GUD.

Sur le programme économique, le front national a un discours pour tromper les victimes des politiques d’austérité menée depuis des décennies. A aucun moment il ne remet en cause le capitalisme dont les exigences de profits sont au cœur des difficultés quotidiennes. Le FN qui fustige en permanence le système en est un pur produit. Il s’ en accommode car il trouve en lui un terreau de développement, surfant sur les peurs et l’insécurité sociale.

Le FN c’est la lutte contre le syndicalisme salarié, démocratique et indépendant, c’est la fin de la culture émancipatrice pour tous, car engagée dans une conception propagandiste elle est choisie et encadrée.

La censure du film « Chez Nous » du réalisateur Lucas Belvaux, au cinéma communal du Luc en Provence par le maire FN est de ce point de vue significatif.

Les combats pour les libertés individuelles et collectives, la démocratie, la justice, les solidarités, l’émancipation humaine sont des constantes pour les communistes.

En opposition à la haine et à l’obscurantisme, ils forgent notre fermeté à combattre sans relâche les extrêmes droites donc le FN.

Le système institutionnel de la 5ème république ne permet pas une expression démocratique réelle.

Seuls deux candidats restent en liste pour le second tour ! L’instrumentalisation du FN par le PS et par la droite ne laisse pas de marge de manœuvre et oblige les électrices et les électeurs à utiliser leur bulletin de vote pour éviter le risque d’une déferlante noire sur la France.

C’est encore le cas aujourd’hui. La fédération du Var du PCF pense que les électrices et les électeurs ont tout intérêt à utiliser le bulletin Macron pour le deuxième tour.

Il ne s’agit nullement d’une adhésion à la démarche et au programme d’E. Macron.

Nous avons conscience qu’en utilisant ce bulletin de vote, l’ultra libéralisme porté par Macron, dont nous avons combattu les lois, favorisera encore la progression du FN. Le danger est immédiat et plus difficile à combattre si Le Pen était élue le 7 mai.

Le meilleur barrage au FN et au libéralisme que les électrices et les électeurs peuvent faire dans la situation présente est de faire élire de très nombreux députés communistes à l’assemblée nationale tout en s’appuyant sur la nécessaire montée en puissance des mobilisations sociales et citoyennes.

Notre ennemi est toujours la finance, notre objectif est toujours l’humain d’abord !

Les organisations ont la responsabilité politique de donner leur point de vue.

Mais dans le même temps, pour nombre d’électeurs il devient très difficile d’utiliser un bulletin de vote qui ne leur correspond pas du tout, et qui permettra de continuer des politiques libérales soumises aux exigences du capitalisme financier, contre lesquelles ils ont combattu et se sont massivement exprimés au premier tour !

Nous comprenons cela !

Oui, la situation est grave, mais notre responsabilité de parti est de contribuer à permettre au peuple d’exercer en conscience et sans culpabilisation sa souveraineté en mesurant les risques et les conséquences pour chacune des options en présence.

Concernant les élections législatives, la fédération du var du PCF engagée dans chacune des circonscriptions depuis des semaines, amplifiera les efforts pour construire les rassemblements nécessaires face à la droite, face au FN et face au libéralisme.

La construction d’une majorité de gauche anti austérité est toujours possible ! La reconstruction de la gauche varoise en rupture avec le libéralisme est aussi possible !

Les communistes sont disponibles pour cela !

Les manifestations du 1er mai à l’initiative des organisations syndicales prendront cette année une tournure particulière entre les deux tours de l’élection présidentielle.

La fédération du var du PCF appelle à une véritable mobilisation de masse à cette occasion prolongeant les exigences de transformations sociales et de la société du premier tour.

La Valette le 24 avril 2017

 

 

 

Election présidentielle 2017 : Déclaration de la Fédération du PCF Var du 24 avril 2017
Tag(s) : #Politique