Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un vent de fascisme souffle sur le pays et à Aix en Provence contre le PCF, ne pas laisser faire !

Nouvelle attaque intolérable de l'Action française contre le PCF à Aix en Provence !

A nouveau, une fois de trop, le siège du Parti Communiste Français d’Aix à été la cible de groupuscules d’extrême droite, mais qui pourrait sans étonner à gauche, chez les progressistes, alors que les idées de l’extrême droite sont promues par la médiacratie. Cela donne un avant goût de ce que certains voudraient voir s’installer en France et en Europe.

Non personne ne peut dire qu’il ne sait pas !

Non personne ne peut laisser faire sans agir, sans combattre la bête immonde !

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 février, sa porte a été obstruée par un amoncellement de cartons et de matériels de chantier, rappelant la tentative d’incendie qui avait déjà motivé le dépôt d’une plainte.

Des autocollants racistes signés de l’Action française sur la porte à côté de la boite aux lettres cassée et de la sonnette arrachée complètent le tableau.

Ces nouvelles dégradations interviennent quinze jours après la marche d’extrême droite aux flambeaux organisée dans les rues d’Aix à l’occasion de l’accession d’Hitler à la chancellerie d’Allemagne et en l’honneur de Guillaume de Provence célébré pour avoir « chassé les Maures de la Provence ». Le PCF avait demandé aux autorités préfectorales son interdiction au regard des idées de haine portées par les organisateurs et les antécédents de violences (pour mémoire : une tentative d'incendie de local du PCF en pays d'Aix, une agression de militants jeunes communistes, la perturbation de rassemblement de militants des droits de l'homme, l’irruption dans une conférence à l'IEP puis des menaces de mort sur un parlementaire socialiste et des coups portés à son collaborateur, des menaces à l’égard des jeunes communistes…).

Il regrette vivement l’autorisation de cette marche qui a créé un climat d’impunité pour les groupuscules d’extrême droite débouchant aussitôt sur de nouvelles violences.

C’est pourquoi le PCF appelle l’ensemble des organisations progressistes, partis, syndicats, associations, qui s’étaient rassemblés le 19 mars 2016 contre les violences d’extrême droite à demander ensemble la dissolution des groupes violents.

Le PCF déposera plainte et demande aux autorités -qui disposent de suffisamment d’éléments pour identifier et poursuivre les auteurs- que cesse l’impunité à Aix-en-Provence.

D’Aulnay à Aix en Provence combattons dans le rassemblement de toutes les forces progressistes les idées de l’extrême droite !

Un vent de fascisme souffle sur le pays et à Aix contre le PCF. Ne pas laisser faire !
Tag(s) : #Politique