Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ca y est c'est reparti, le PS cherche a nous refaire le coup du "vote utile"!


Je viens d'entendre à la radio Hamon dire qu'il était le mieux placé pour rassembler la gauche, et qu'il était allé au Portugal pour chercher une caution pour un rassemblement de "l'union de la gauche"
Sans doute s'appuira t-il sur les sondages (aux mains des actionnaires de la finance) qui ne manqueront pas dans les jours à venir de le placer en tête. Et sur la pression de tous ceux qui organisent une campagne pour un candidat unique aux présidentielles en oubliant les cinq années que les élus et les dirigeants du PS ont fait subir à notre peuple!
Tout cela pour faire passer JL.Mélenchon et les communistes qui ont démocratiquement décidé de le soutenir, pour des anti unitaires, face aux dangers que fait courir la droite et le Fhaine.
Il faut arrêter de nous prendre pour des idiots.
Durant cinq ans les dirigeants du PS et Hollande, qui a jeté l'éponge de peur d'être désavoué, frondeurs compris, auraient pu mettre en oeuvre ce que les portugais font aujourd'hui!
Mais ils ont commencé par approuver le pacte européen de Sarkozy-Merkel, refusé de voter l'amnistie des syndicalistes, pire ils ont fait condamner les militants en lutte, mis en place de nombreuses lois de régression sociales et l'état d'urgence permanent et surtout ont refusé de voter toutes les lois proposées par le groupe communiste et front de gauche, jusqu'à imposer la loi travail avec le 49,3, .. Et qu'ont fait Hamon, les frondeurs et les verts? Ils n'ont pas été capable de voter une motion de censure proposée par le groupe communiste qui aurait permis de mettre en place un nouveau gouvernement, pour un changement de cap!
Bien sûr il faut se rassembler, mais dans l'intérêt de notre peuple nous avons le devoir de ne pas créer de nouvelle illusions!
Le contrat doit être passé avec notre peuple sur des contenus clairs, avec au coeur la 6e République qui redonne le pouvoir au peuple et à la représentation parlementaire face à la finance et à ses représentants.Oui, il faut se rassembler mais pour redonner le pouvoir au peuple qui à le pouvoir de se rassembler et de décider avec son vote.
Si existe encore aujourd'hui une perspective de rassemblement possible sur un contenu vraiment transformateur pour une 6e République à qui le doit-on? C'est bien parce que le PCf et les parlementaires communistes et Front de gauche sont restés la force de résistance pour les luttes et les aspirations populaires en France et à l'échelle de l'UE. Et ont été le relais du grand mouvement contre la loi travail ou la déchéance de nationalité par exemple.
Et heureusement qu'existe la candidature de J.L.Mélenchon, qui n'est pas une candidature "isolée", de division, mais à la soutien de centaine de milliers d'insoumis, du PG, du PCF et d'ensemble.Et qui porte des contenus en rupture avec les politiques d'austérité et la monarchie présidentielle.
Bien sûr qu'il faut "l'union" pour écarter les menaces qui pèsent. Mais pour cela il faut clarifier la nature du rassemblement que nous voulons, non pas avec le PS, mais avec ses électeurs qui lui sont restés fidèles! Ne retombons pas dans les arrangements d'appareils qui décevraient encore plus ceux qui espèrent à des changements rééls pour leur vie de tous les jours et rejettent le spectacle politicien actuel. Si les dirigeants du PS veulent vraiment changer et le rassemblement. Je leur propose une chose simple, compréhensible pour tout le monde et réalisable tout de suite: LA SEULE ISSUE REALISTE DE RASSEMBLEMENT A LA PRESIDENTIELLE, c'est de faire comme le font le PCF, le PG, Ensemble: appeler à voter JL.Mélenchon à partir des convergences qu'ils ont avec lui et mener, comme le fait le PCF une campagne autonome pour un pacte de majorité pour les législatives sur de vrais contenus transformateurs qui rompent avec le social libéralisme.
Qui peut croire raisonnablement que la candidature d'Hamon puisse être le pivôt du rassemblement? Pour le moment celle-ci constitue plutôt un élément de confusion et de division, car elle reste prisonnière d'un rapport de force à l'intérieur de l'appareil du PS. Alors n'entretenons pas nous-même des illusions, car ce qui se passe au Portugal a été imposé, là bas, au PS par un rapport de force qui l'a obligé à composer avec le PC et les forces radicales!
Oui l'union reste un combat, c'est avec notre peuple, dans un débat ouvert sur les enjeux, que nous surmonterons les réticences et les pièges qui nous sont tendus par ceux qui veulent fermer la porte à un vrai rassemblement populaire majoritaire qui change la donne!

Roland Evelyne Joly Santoru le 19/02/2017

Ca y est c'est reparti, le PS cherche a nous refaire le coup du "vote utile"!
Tag(s) : #Politique