Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entendre les policiers : Priorité à la mission républicaine (PCF)

Entendre les policiers, Priorité à la mission républicaine

Au delà des manifestations qui ont lieu et des gesticulations politiques qui les accompagnent, ceux sont des milliers de policiers qui disent, aujourd'hui leur mal être dans l'exercice de leur mission.

Ils expriment colère et épuisement et réagissent après l'agression meurtrière de Viry- Chatillon.

L’épuisement trouve ses sources dans le rythme terrible,imposé, après les attentats du 7 janvier contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, ceux du 13 Novembre dans Paris, du 14 juillet à Nice et l'assassinat d'un prêtre dans son église.

Cette pression accrue s'ajoute à des dysfonctionnements insupportables qui légitiment des revendications déjà formulées: respect des conventions collectives, respect des rémunérations, respect de leur métier, développement du service public national de Police.

En tout premier lieu il faut embaucher, pour pouvoir renforcer la présence quotidienne de la Police Nationale dans tout le territoire et plus particulièrement auprès de ceux qui souffrent le plus de la crise et de la délinquance au quotidien.

Mais au moment où ces questions sur les conditions d'emploi des forces de police se posent , à droite et à l’extrême droite on cherche à attiser les tensions et, loin de défendre la Police Nationale et sa fonction républicaine, on prône la multiplication de polices privées et de polices municipales armées, l'idée de groupes d'autodéfense fait son chemin.

Clairement, l’État doit assumer sa fonction régalienne . La sûreté des citoyens passe par des moyens humains et financiers supplémentaires donnés à la Police, à la Gendarmerie, ainsi qu'à la Justice. La baisse de 23 000 policiers, la suppression d'écoles de police sous la présidence Sarkozy témoignent d'une inconscience difficile à rattraper. La logique du "chiffre" mise en place par Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, détruit progressivement le rôle du service public de la Police Nationale.

Pourtant dans les quartiers, les villes et villages, nos concitoyens attendent des Policiers et aussi des Gendarmes de proximité qui puissent intervenir rapidement, si nécessaire, mener leurs enquêtes à terme et qui soient à leur écoute.

Il est demandé beaucoup aux policiers et plus encore, depuis que nous sommes sous le régime de l'état d'urgence. Mais la logique actuelle brise les vocations, vide de son sens le métier, lorsque la Police se doit d'être exemplaires, en toute occasion et remplir ses missions dans le respect des lois et des principes de la République.

Il faut casser une dynamique qui organise la pression, justifie des méthodes de management de plus en plus dure. Chaque année de très nombreux policiers mettent fin à leur jour.

Il faut être à l'écoute des policiers.

Des réformes qui favorisent l'amélioration des relations entre la Police et nos concitoyens de toute génération s'imposent.

Le Parti Communiste Français souhaite que la crise actuelle soit l'occasion de prendre le virage de la proximité, du sens du métier, du retour au service public auquel tous nos concitoyens ont droit.

Tag(s) : #Politique