Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chronique de Marie-Christine Vergiat. Ne plus se taire

Près de 500 personnes seraient mortes en Méditerranée au large des côtes libyennes le week-end dernier. Un nouveau naufrage qui ne semble guère avoir suscité d’émotion. Pourtant, parmi eux des femmes et des enfants dont un bébé de deux mois. Plus de 1.600 personnes mortes depuis le début de l’année, un record jamais atteint. Avec l’arrivée de l’été, les tentatives désespérées de passage vont se multiplier.

Qu’est devenue l’émotion suscitée par l’image du petit Aylan ? Combien d’enfants décédés depuis dans ce cimetière qu’est devenu la Méditerranée ? Plus de 30.000 morts depuis le début des années 2000. Le continent européen est le plus mortifère du monde pour les migrants.

Je sors d’une semaine de travail au Parlement européen où la Commission européenne sous la pression du Conseil européen, représentant les chefs d’État et de gouvernement, est venue nous présenter une série de textes législatifs qui, sous couvert y compris de lutte contre le terrorisme, est marquée par l’obsession de ficher toutes celles et tous ceux qui entrent sur le territoire européen.

Ces textes, comme l’accord UE/Turquie qui devrait être étendu à nombre de pays dits d’origine et de transit, sont d’abord axés sur la nécessité de renvoyer toutes celles et tous ceux qui seraient en situation irrégulière y compris les déboutés du droit d’asile au mépris du droit international. Comme le dit François Crépeau, rapporteur spécial sur les droits des migrants à l’ONU, plus on ferme les frontières et plus on livre les réfugié(e)s aux mains des passeurs. Les passages coûtent de plus en plus chers et sont de plus risqués.

Qu'en est-il du droit à la vie ? Tous les êtres humains, quelles que soient leurs origines, ont droit à la même solidarité quand ils fuient les guerres et les persécutions. Les Européens doivent se rappeler leur histoire. Nous devons nous mobiliser et faire converger toutes ces belles initiatives citoyennes que l’on voit se développer un peu partout en Europe (à Calais, à Lesbos,...) mais aussi ailleurs. Nous ne pouvons plus nous taire.

Marie-Chistine Vergiat, Députée européen (La Marseillaise, le 23 avril 2016)

Réfugiés : Ne plus se taire ! (M.C Vergiat)
Tag(s) : #Société