Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COP 21 - Edition spéciale de Planète Humanité

Climat : débattre et agir ensemble

Jeudi 26 novembre 2015

La négociation sur le climat est désormais engagée. Les chefs d’état parviendront-ils, comme l’espèrent les peuples du monde, à trouver un accord pour limiter le réchauffement à 2°C au plus, sur la base de principes de solidarité et d’équité ? En effet, après les odieux et lâches actes terroristes au Liban, en France, au Cameroun, en Tunisie et ailleurs encore, l’enjeu de construire un monde solidaire, dans une approche nouvelle de la mondialisation, qui place en son cœur le développement humain durable, la coopération et la paix, est déterminant.

Oui, Pierre Laurent a raison d’affirmer qu’avec cette conférence internationale sur le climat, présidée par la France, sous l’égide de l’ONU, « le genre humain a une nouvelle fois rendez-vous avec son avenir » . Un nouvel échec après celui de Copenhague en 2009, serait désastreux. Ajouter aux malheurs de la guerre et des actes barbares, à la misère, les conséquences dramatiques d’un réchauffement proche des 3°C – comme les préliminaires à la négociation le font craindre aujourd’hui – serait porteur de périls humains et sociaux dramatiques. Trop d’intérêts sont en jeu, pour les vies humaines et le sort des futures générations, pour laisser les chefs d’état décider seuls de l’avenir du climat, de la planète et de l’humanité !

Alors que la grande marche citoyenne pour le climat, prévue à Paris, le 29 novembre, a été annulée, notre détermination à faire entendre la voix des peuples doit rester intacte, afin de garantir un monde vivable pour toutes et tous, en réduisant les inégalités sociales et environnementales. Ce n’est pas aux peuples de payer ! Préserver le climat impose de réduire l’utilisation des énergies carbonées (gaz, pétrole, charbon) qui émettent les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Tendre à une société bas carbone, cela appelle un changement profond qui touchera bien des aspects de la vie personnelle, industrielle, agricole, économique et politique et cela appelle, sur le plan financier, un autre partage des richesses à l’échelle du monde.

Alors, avec toutes les forces disponibles pour transformer le monde (société civile, syndicats, associations, partis progressistes...), avec toutes celles et tous ceux qui s’opposent à la mondialisation capitaliste et à la course au profit, nous voulons réfléchir à de nouveaux modes de vie, de développement, de production et de consommation qui favorisent l’émancipation humaine tout en respectant vraiment l’environnement.
Impossible d’imaginer cette ambition dans le cadre du système capitaliste et productiviste. Pour préserver le climat, ce qu’il faut changer, c’est le système. C’est tout le sens des premières propositions que nous soumettons au débat.

Hervé Bramy
membre du Conseil national du PCF en charge du pôle écologie

COP 21 Climat : débattre et agir ensemble (PCF)
Tag(s) : #Environnement