Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Répliquer à l’agression contre notre souveraineté !

Jeudi 25 juin 2015

Par Patrick Le Hyaric

Banaliser le scandale revient à le tolérer ! Le gouvernement nord-américain et ses services ont installé au cœur de Paris, sur les toits de l’ambassade, une station d’espionnage visant les hauts fonctionnaires, les militaires et les Présidents de la République successifs de notre pays.

Les principes fondamentaux régissant les relations entre pays et Etats sont foulés au pied, au nom sans doute de la volonté de dominer un bloc « occidentaliste », au moment où s’affirme, de la part de nouvelles grandes puissances, comme le Brésil, la Chine, la Russie, l’Afrique du sud, l’Inde, la volonté de s’émanciper du dollar roi.

Un ami ne vous espionne pas ! En vérité, les USA se comportent en puissance impériale pour affaiblir l’Europe, faire main basse sur ses potentiels industriels, agricoles et ses services, dans le cadre d’une guerre économique planétaire dont ils veulent rester les maîtres, tout en façonnant la géopolitique du monde. L’impérium n’a pas d’ami. Il n’a que des intérêts égoïstes.

Hier, Alstom a été la proie de Général Electric, la société française de logistique et de transports Norbert Dentressangle a été dévorée par l’américain XPO pour 3,2 milliards. Il y a quelques jours, deux banques nord-américaines étaient à la manœuvre derrière M. Drahi pour dépecer Bouygues-Télécom. Hier, M. Sarkozy a brisé la logique gaullienne sur l’OTAN. Aujourd’hui, on discute de l’arrimage des défenses nationales européennes au système Etats-unien. Cet OTAN souffle aujourd’hui sur les braises du conflit ukrainien en déployant de nouvelles et impressionnantes forces au sein même de l’Union européenne. Et l’Union européenne a bien tort de jouer le rôle de sous-traitant des Etats-Unis dans cette affaire. Des initiatives diplomatiques françaises ont été torpillées notamment pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, ou pour des nominations au secréterait général de l’ONU. Elles le seront peut-être encore dans le cadre de la conférence climat. Des conseillers aux questions environnementales sont espionnés au cas où, par trop d’audaces, ils soumettraient des propositions contraires aux intérêts nord-américains.

L’ampleur de l’espionnage américain en Allemagne a été démontrée, jusqu’au portable de la chancelière Mme Merkel. Des commissions parlementaires doivent être créées pour enquêter sur la posture de l’Allemagne, qui, tout en étant elle-même espionnée, sous-traiterait pour le compte des américains l’espionnage de ses partenaires européens ou des entreprises comme Airbus ! Tout ceci est le signe d’une déchéance de la démocratie aux Etats-Unis, mais au-delà, une infernale machine dotée d’une technologie illimitée, hors de contrôle juridique, politique et démocratique, menace les libertés publiques et la démocratie aussi bien sur le continent européen que sur le sol nord-américain où nombreux sont ceux qui contestent cette logique d’espionnage généralisé.

Dans de telles conditions où la confiance est rompue, on ne voit pas comment la France et l’Union européenne pourraient poursuivre les négociations sur le traité transatlantique. Il faut les suspendre immédiatement ainsi que tout accord de partenariat militaire.

La France ne peut être complaisante. Sa réplique ne peut pas être que de l’ordre du symbole. La souveraineté et la sécurité sont en jeu.

http://patrick-le-hyaric.fr/repliquer-a-lagression-contre-notre-souverainete/

La France répliquer à l’agression contre sa souveraineté !
Tag(s) : #Politique