Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande : deux heures de "Supplément" pour ne rien ajouter à l'échec de sa politique

Le travail du dimanche n'est pas une bonne chose. En deux heures de "Supplément", Francois Hollande n'aura rien ajouté, rien annoncé, rien changé ni ajouté à l'échec de sa politique. Face à une France qui doute et qui souffre, le chef de l’État observe, commente et "assume ses choix". Il fait quelques bons mots. Pas trop, le "climat" n'est pas à la petite blague. Au bout d'une heure d'émission, après un reportage qui en disait long sur la colère de celles et ceux qui "basculent" avec le vote FN , il dit " qu'est-ce que je dois faire ?". Et ne répond pas.
Un "supplément" sans changement de cap et sans imaginaire avec une démission totale sur le chômage et les licenciements, le pouvoir d'achat et les vies qui vont mal, la jeunesse qui devait être la grande priorité du quinquennat.
Enfin, au cours de ce long entretien, F.Hollande a cru judicieux d'amalgamer le FN aux "PCF des années 70" tout en essayant de se rattraper sans vraiment y parvenir. Triste moment pour lui. Cette parole n'est pas qu'une offense aux militantes et militants communistes, ceux d'hier et d'aujourd'hui, elle est aussi une lâcheté intellectuelle quant à la manière de combattre le FN.
Pour le redressement du pays, les forces de progrès sont appelées à agir, vite, pour des perspectives et des solutions.
Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Dimanche 19 avril 2015

Tag(s) : #Politique