Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maisons palestiniennes pulvérisées d'eaux usées

Les Palestiniens de Jérusalem-Est endurent une punition collective : la « dirty water ».
Chaque fois qu'une manifestation a lieu – et il s'en produit presque chaque soir dans la partie orientale de la Ville sainte, depuis les événements de Gaza et pour protester contre le mur d'apartheid israélien – un camion blanc passe ensuite sur les lieux et projette un mystérieux liquide pestilentiel. Tout s'en retrouve imprégné : les façades des maisons et des immeubles, les fenêtres, les trottoirs, la chaussée, les arbustes, les fleurs… Que contient ce produit ? Personne ne le sait, et la police israélienne reste très discrète sur ce sujet. L'odeur qui se dégage de la « dirty water » agresse les narines. Elle colle aux vêtements et à la peau, et il est impossible de s'en débarrasser pendant deux ou trois jours.

L'ennui est que la « dirty water » ne se contente pas de maculer les façades. Elle pénètre dans les habitations, s'incruste dans les rideaux, les tapis, les coussins, et rend la vie des Palestiniens encore plus insupportable. Encore plus humiliante aussi.

Nahla, ne cache pas son désespoir et sa fatigue. « J'ai tout essayé pour faire partir cette odeur de ma maison, le savon liquide, le vinaigre, le chlore, rien à faire… », déplore-t-elle, avant de souligner la cruauté de la situation : en plein ramadan, elle qui jeûnait et ne buvait pas une goutte, a dû jeter des trombes d'eau sur son perron, ses marches d'escalier, son carrelage…

A quelques kilomètres de là, le quartier d'Issaouia subit, lui aussi régulièrement, cette punition collective. Faouzi, épicier et boulanger, a dû jeter ses stocks à plusieurs reprises.

Un correspondant de la BBC décrivait alors cette arme en ces termes :

« Imaginez la chose la plus immonde que vous ayez déjà sentie. Un mélange irrésistible de viande pourrie, de vieilles chaussettes qui n'ont pas été lavées depuis des semaines et l'odeur âcre d'un égout à ciel ouvert. »

Source : Le Monde

( SVP évitez de dire des insultes, nous sommes tous attristés , énervés face aux injustices qui commet l'état israélien depuis 1948 , et il n'y a aucun mot pour décrire ces atrocités et ce manque d'humanité MAIS ce n'est pas une raison pour être vulgaire, et en vous exprimant comme ça vous pouvez (malgré vous ) contribuer à décridibiliser la cause palestinienne qui est une cause juste et noble. Ensuite je le répète une énième fois : pas de propos anti-juifs sur mon mur , il existe des juifs qui sont opposés à la politique israélienne , si vous voulez exprimer votre désaccord vous pouvez utiliser le mot sioniste , qui est LE plus adéquat , et qui désigne les juifs et non-juifs qui soutiennent l'idéologie politique et raciste qui vise à expulser les palestiniens de leur terre. Pour finir , pas d'apologie d'Hitler sur mon mur. Si j'avais vécu en 1948 j'aurais détesté Hitler autant que je déteste le premier ministre israélien Netanyahu. Tous les deux ont tués des enfants innocents , et tous les deux se basent sur la même idéologie : une suprématie de leur race et une expansion territoriale . )

Tag(s) : #Monde