Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gaza, envoyé spécial de l'Humanité


Dimanche 3 août


Netanyahou ne veut pas la paix.

Son discours de samedi soir est clair. Il veut faire la guerre quand Israël le décide et l'arrêter à son bon vouloir. Le résultat sur le terrain: déploiement de chars, raids aériens et, au sol, encore des enfants déchiquetés, des civils fauchés.
Netanyahou ne veut pas la paix. Vouloir la paix c'est accepter de discuter des raisons profondes d'un conflit, tenter de les résoudre pour que les armes ne parlent plus. Sous prétexte de "sécurité d'Israël" le Premier ministre israélien a annoncé la poursuite des opérations, affirmant qu'Israël "continuera le combat aussi longtemps que nécessaire"! Le but initial déclaré - la neutralisation des tunnels - est en train de s'achever, selon des déclarations militaires. Netanyahou va trouver un autre prétexte. C'est pourquoi Tel Aviv n'a pas envoyé de délégation au Caire où se trouve la représentation palestinienne composée de toutes les factions: Fatah, FPLP, FDLP, PPP, Hamas et Djihad islamique. Le refus israélien du dialogue ne cherche qu'à pousser à l'affrontement. Sans gain politique, les Palestiniens n'ont aucune raison de cesser le combat par la seule voie qu'il leur reste: la résistance armée.
Il est encore possible d'éviter le pire. Derrière le langage guerrier de Netanyahou se cache en réalité la volonté de masquer l'échec de la stratégie israélienne et la crainte d'une saisine de la Cour pénale internationale. Si des tunnels ont été détruits, des roquettes partent toujours de Gaza et les Gazaouis, bien que dans la souffrance la plus extrême, refusent de baisser les bras tant que le siège imposé depuis sept ans n'aura pas été levé. Les heures qui viennent seront cruciales, même si, comme je l'entends en écrivant ces lignes, les bombardements israéliens se poursuivent.

Israel : Netanyahou ne veut pas la paix
Tag(s) : #Monde