Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSA : Philippe Varin ne renonce pas au principe de sa retraite chapeau

Rédaction Web
27 Novembre, 2013

Le pdg de PSA a annoncé ce mercredi soir renoncer "aux dispositions actuelles" de sa retraite chapeau de 21 millions. Si le gouvernement a fait pression sur le constructeur auto français pour obtenir cette décision, il ne trouve rien à redire sur la pratique de ces retraites sur-complémentaires.

Philippe Varin a cédé devant le tolé général. Non pas sur le principe de sa retraite chapeau, mais sur le montant actuel de sa rente viagère que la CGT a dévoilé: soit près de 21 millions d'euros. "J'ai décidé de renoncer aux dispositions actuelles de mes droits à retraite", a déclaré le président du constructeur automobile français au cours d'un point presse organisé au siège de PSA à Paris. "Je m'en remets au conseil de surveillance du groupe pour décider, quand le moment sera venu et après avis du Haut Comité de Gouvernement d'Entreprise (instance déontologique patronale, ndlr), des conditions appropriées de mon départ à la retraite", a-t-il ajouté.

"Revoir" les "niveaux"

Le pdg sortant de PSA Peugeot-Citroën donne ainsi satisfaction au gouvernement qui, une fois n'est pas coutume, avait envoyé ensemble deux de ses poids lourds pour éteindre l'incendie. Le patron de Bercy, Pierre Moscovici, et son homologue du Redressement productif, Arnaud Montebourg, se sont retrouvés côte à côte à la sortie du conseil des ministres pour demander à PSA de "reconsidérer sa décision, de la revoir".

[1]Dans la déclaration commune des deux ministres, point de remise en cause de l'existence même de ces retraites chapeaux. Mais un doute sur le niveau de la somme accordée. "On est là dans des niveaux inappropriés", a souligné le ministre de l'Economie. Arnaud Montebourg a ensuite brandi l'arme de la "garantie de l'Etat pour sa banque (de PSA) (...) à hauteur de sept milliards" d'euros et le tour était joué. Quelques heures plus tard, le pdg du constructeur automobile a plié. Mais n'a pas cédé sur le principe de sa retraite sur-complémentaire.

Vraie législation

On est loin d'une vraie législation mettant fin à ces retraites chapeaux somptuaires, dénonce Olivier Dartigolles pour le PCF. "Le patronat lui continue de se croire intouchable avec le soutien du ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, invitant à une «autorégulation exigeante» pour les rémunérations patronales. Ce scandale n'a que trop duré. Il doit être mis fin à l'impunité patronale en terme de retraite et de rémunération", écrit le porte-parole du PCF dans un communiqué [2].

Le Parti de gauche [3]met lui en cause l'attitude "lâche" du gouvernement qui "se met dans la main d’une pseudo commission de déontologie du Medef qui ne peut que servir les siens. L’Etat, qui envisage de rentrer au capital de PSA, doit prendre dès à présent des engagements clairs pour mettre fin à cette gabegie, chez PSA et ailleurs."

Loi Florange

De son côté, la CGT rappelle les dispositions de la "loi Florange" [4] contre les licenciements boursiers dont l'adoption à l'Assemblée nationale est bloquée par le gouvernement:

  • "Le droit pour les Comités d’entreprise et les comités européens d’entreprise de contrôler et de suspendre les aides publiques, en même temps que le droit de suspendre les plans de destruction d’emplois
  • L’entrée des salariés ou de leurs représentants dans les comités de rémunérations et les comités d’audit
  • L’Etat doit conditionner les aides octroyées aux entreprises privées à la limitation des salaires des dirigeants et à l’investissement des fonds publics dans la recherche, l’outil productif, l’emploi, la formation et les salaires.
  • L’actuel comité de suivi du CICE doit être transformé en Comité national d’évaluation, de contrôle de l’ensemble des aides publiques. Ce comité pourrait publier chaque année la liste des 120 entreprises ayant bénéficié des plus fortes aides publiques ce qui permettrait une meilleure transparence, une meilleure contractualisation et un meilleur contrôle des aides publiques."

>>> A lire aussi:

Retraite chapeau. Philippe Varin dans le ventre mou des rentiers du Cac 40 [5]

PSA: 21 millions d’euros pour le départ en retraite de Philippe Varin [6]

S.G.

URL source: http://www.humanite.fr/politique/retraite-chapeau-philippe-varin-cede-554029

PSA : Philippe Varin ne renonce pas au principe de sa retraite chapeau
Tag(s) : #Politique